Projet de recherche infirmière : le CHU de Limoges à nouveau à l’honneur

Imprimer cette page
« Retourner à la liste des actualités

Le projet du CHU de Limoges intitulé « Linipoche, le vécu douloureux de l’enfant de moins de trois ans lors du retrait de la poche collectrice d’urines aux urgences pédiatriques : quelle stratégie de prise en charge ? » a été classé premier du Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PHRIP) 2011 sur le plan national.


Dans le cadre du PHRIP 2011, 113 projets de recherche paramédicale ont été déposés au Ministère de la santé, 21 ont été retenus pour financement (8 infirmiers et 13 autres paramédicaux). Le projet de notre CHU qui va être développé par Charles Lamy, infirmier puériculteur aux urgences pédiatriques de l’hôpital de la mère et de l’enfant, a été classé premier de cette édition.

L’infection urinaire chez l’enfant

L’infection urinaire est une des infections bactériennes les plus fréquentes en pédiatrie nécessitant d’effectuer un prélèvement urinaire pour confirmer le diagnostic. En France, chez l’enfant de moins de 3 ans le recueil d’urines s’obtient avec une poche collectrice. Ce soin infirmier largement recommandé chez le jeune enfant, a fait l’objet d’une étude (en cours de publication) menée en 2009 par les équipes infirmières du CHU de Limoges et du CHI de Poissy. Les résultats ont révélé que le retrait de la poche pouvait occasionner des douleurs équivalentes voire plus sévères que celles observées lors d’un sondage urinaire.

La pauvreté de la littérature et les résultats surprenants de l’enquête de 2009 ont convaincu les équipes soignantes de poursuivre leurs recherches et de poser la problématique du retrait de la poche qui provoque une douleur aiguë pouvant entraîner un inconfort majeur chez l’enfant de moins de 3 ans.

En pratique courante le retrait des poches s’effectue sans précautions particulières ou bien avec divers produits, tel que le liniment oléo-calcaire. Ce produit non médicamenteux couramment utilisé pour les soins de siège du nourrisson en intra et en extra hospitalier faciliterait, d’après l’expérience empirique des soignants, le décollement de l’adhésif. Les équipes se sont donc fixées comme objectif principal de comparer le niveau de douleur aigüe provoquée chez un enfant de moins de 3 ans lors du retrait de la poche, selon l’utilisation ou non de liniment oléo-calcaire (recherche multicentrique -CHU de Limoges et CHI de Poissy- en soins courants, randomisée en deux groupes parallèles, menée en simple aveugle) ; avec comme critère de jugement principal la différence de score de douleur aigüe mesurée par l’échelle d’hétéro évaluation de la douleur « FLACC » (Face - Legs - Activity - Cry - Consolability).

Vérifier si l’utilisation de liniment diminue la douleur

L’étude sera proposée à tous les parents d’enfants de moins de 36 mois admis aux urgences pédiatriques pour lesquels sera indiqué un prélèvement d’urine par poche collectrice.

La méthode d’évaluation de la douleur par l’échelle « FLACC » s’effectuera comme suit : un soignant retirera la poche de l’enfant avec ou sans utilisation de liniment oléo-calcaire, selon la randomisation préalable, pendant qu’un second soignant se chargera de filmer le soin afin de fournir ultérieurement la vidéo aux experts (soignants experts en douleur) chargés d’évaluer objectivement la douleur ressentie par l’enfant pendant le soin.

Sur la base de 136 enfants et sur une durée de 24 mois, l’étude avancerait au rythme de 3 inclusions par mois et par centre. Chaque inclusion devrait durer au maximum 30 minutes.

Les retombées

Les retombées attendues seraient, d’une part, d’améliorer la qualité des soins chez le jeune enfant, ainsi que les pratiques professionnelles des infirmiers, des puériculteurs, des auxiliaires de puériculture et des aides-soignants dans le cadre de leur pratique courante. D’autre part, de proposer de nouvelles recommandations de bonnes pratiques en soins infirmiers, avec un guide précis concernant le retrait de la poche collectrice chez l’enfant de moins de trois ans.

17 juillet 2011


« Retourner à la liste des actualités