Centre de Référence National Neuropathies Périphériques Rares

Centre de Référence National Neuropathies Périphériques Rares

Atlas  photographique

5ème réunion annuelle internationale du Centre de Référence des Neuropathies Périphériques Rares de Limoges (Translational Research Meeting)

22 juin 2017 par adminm | Commentaires fermés sur 5ème réunion annuelle internationale du Centre de Référence des Neuropathies Périphériques Rares de Limoges (Translational Research Meeting)

Le 5ème réunion annuelle internationale du Centre de Référence des Neuropathies Périphériques Rares de Limoges (Translational Research Meeting) a au lieu le 1er juin 2017 à l’Institut de Myologie de Paris. 95 participants ont pu échanger lors des présentations que nous vous proposons de découvrir ci-dessous :

– Dr Jérôme DEVAUX, chercheur au CNRS, travaillant sur les neuropathies auto-immunes à l’Université de Marseille. Il a récemment décrit l’implication des anticorps anti-neurofascine et anti-contactine-1 dans les PIDC. voir la présentation

– Pr Catherine LUBETZKI, chef de service de Neurologie à la Pitié-Salpêtrière à Paris. Parmi ses nombreuses activités, elle dirige une équipe de l’ICM (Institut du Cerveau et de la Moelle épinière) impliquée dans la recherche sur la remyélinisation. voir la présentation

– Dr Luis QUEROL-GUTIERREZ, Neurologue à Barcelone. En 2009, il a reçu une bourse Rio-Hortega en Neuroimmunologie pour travailler dans le groupe du Pr Isabel Illa à Barcelone. En 2012, il a travaillé comme chercheur associé dans le groupe du Dr Kevin O’Connor, Département de neurologie de l’Université de Yale (USA), où il a développé des projets liés à des autoanticorps dans la sclérose en plaques et la myasthénie. Il a terminé sa thèse de doctorat à l’Université Autónoma de Barcelona en 2013, identifiant des anticorps cliniquement utiles dans les neuropathies auto-immunes telles que les anticorps anti-contactine dans un sous-groupe spécifique de patients ayant une PIDC. voir la présentation

– Dr Nicolas TRICAUD PhD, chef de groupe de l’équipe INSERM « Mécanismes moléculaires de myélinisation » à l’Institut des Neurosciences de Montpellier. Il a été formé à Lyon (Université ENS et Claude Bernard), Université d’Oxford, Université d’Aix Marseille. Ensuite, il a travaillé dans le laboratoire d’Urs Rutishauer au Memorial Sloan-Kettering Cancer Center, à New York, découvrant le rôle des jonctions adhérentes autologues dans la myéline de la cellule de Schwann. Puis il a travaillé à l’ETH Zurich en Suisse en collaboration avec Ueli Suter. Il a caractérisé la polarisation des cellules épithéliales et a trouvé un mécanisme moléculaire qui empêche les cellules de Schwann de produire trop de myéline. En 2011, il a obtenu un financement Avenir de l’AIPRP et, en 2013, il a obtenu un prix consolidateur ERc pour étudier le rôle des mitochondries dans le maintien des fibres myélinisées. Voir la presentation

– Pr Antonino UNCINI, Neurologue à l’Université « G. D’Annunzio  » de Chieti-Pescara en Italie. Son intérêt pour les neuropathies périphériques a débuté en 1985 lorsque, grâce à une bourse de recherche du Centre National Italien de Recherche, il a eu l’opportunité de travailler au Laboratoire du Nerf Périphérique de l’Université de Pennsylvanie, dirigé par le prof. Austin Sumner, sur les corrélations électrophysiologiques et morphologiques dans un modèle de démyélinisation focale. À la fin des années 80, il a été nommé professeur adjoint de neurologie à l’Université de Columbia et électrophysiologiste de l’Institut neurologique de New York. Pendant cette période, le Pr Uncini a collaboré avec le prof. Norman Latov et s’est intéressé aux neuropathies auto-immunes qui sont encore son principal domaine de recherche. Après son retour en Italie, le Pr Uncini a été coordonnateur du groupe d’étude sur les nerfs périphériques de la Société italienne de neurologie (2005-2009) et secrétaire et président de la Société italienne de neurophysiologie clinique (2010-2016). Le Pr Uncini a publié plus de 180 articles, principalement sur les neuropathies périphériques, et est souvent invité à donner des conférences sur ce sujet en Italie et à l’étranger. voir la présentation

Voir également :

How to detect antibodies against the node of Ranvier ? par Delmont E.

– Referral Center for ALS and Neuromuscular Diseases, La Timone hospital, Aix-Marseille University.

– CNRS, CRN2M-UMR7286, Aix-Marseille University

 

Demyelination without nodo-paranodopathy: is there any evidence ? par le Pr Laurent MAGY

– Service et Laboratoire de Neurologie,  Centre de Référence « Neuropathies Périphériques Rares »

 

ULTRASTRUCTURE OF SOME LESIONS OF THE PARANODAL REGION (peripheral nerve) partie 1 par JM Vallat, L Richard, JM Boulesteix, P Corcia, S Mathis, J Devaux, L Magy

– National reference center: « rare peripheral neuropathies »

– Limoges university hospital

 

ULTRASTRUCTURE OF SOME LESIONS OF THE PARANODAL REGION (peripheral nerve) partie 2

– ACQUIRED NEUROPATHIES: a CIDP sub-type anti-contactin, antiNF155, anti-caspr1 ?

– GENETIC NEUROPATHIES: a CMT sub-type CNTNAP1 mutations other genes ?

 Découvrez en images quelques uns des participants à la 5ème réunion annuelle internationale du centre de référence des neuropathies périphériques rares de Limoges

Public

Atlas  photographique